Articulation

1. Regardez l'anatomie de votre bouche. Jetez un coup d'oeil dans le miroir. Le visage reste calme. Faites attention à la forme naturelle de vos lèvres. Maintenant, essayez de les activer: tapez avec les lèvres, mettez les en une tube, soulevez la lèvre supérieure, ouvrez les dents supérieures. Ouvrez votre bouche. Regardez sa belle forme et la langue qui repose tranquillement dans la mâchoire inférieure. Regardez la voute près de la base de la langue, l'uvule, essayez de le ramasser pour libérer la gorge. Essayez de bâiller et sentir le voile du palais, car derrière des dents supérieures se trouve le palais dur, et ensuite le voile du palais et l'uvule.

2. Pour activer la langue. Remuez votre langue de droite à gauche, en avant, en arrière, à droite, à gauche, faites des tours dans les deux sens, la transformez en un "vis", en une "tube". Tirez la langue et le déplacez vite d'un coin de la bouche à l'autre.

3. Sentez le bout de la langue, il est actif et dur comme un marteau. (L'imagination vous sera utile). Battez avec le bout de la langue aux dents intérieurs, comme si vous dites (sans son) DA,DA,DA. A ce stade il est utile d'imaginer un "haut voile du palais " et la bouche est volumineuse.

Vigoureusement dites: T-D, T-D, T-D.

4. Avec votre "regard intérieur" inspectez la cavité buccale, la position naturelle de la langue qui se trouve tranquillement dans la mâchoire inférieure, son bout touche les dents inférieures à leur racine. Le "haut voile du palais" se trouve en-dessus. La langue est calme, voilà pourquoi le larynx est libre et calme. "Ecoutez" et rappelez-vous ces sentiments. Si vous ne pouvez pas éprouver toutes les sensations, prenez le miroir, regardez en dedans, puis visualisez la structure de la bouche, comme si vous la regardiez dans le miroir. Les chanteurs et maîtres de chant ont remarqué que lorsque la langue est comme une boule, il tire et exerce une tension sur la gorge, cause la rupture de la paix et l'harmonie dans le chant. Il ne faut pas mettre la langue forcement dans la position normale, il est utile à l'aide du miroir de fixer ce défaut, de le sentir et de chercher une position confortable. Vos yeux et l'attention vont aider.

5. Pour libérer la langue et le larynx, faites cet exercice: une inhalation rapide, courte et profonde par le nez, puis exhalation complète par la bouche. Expirez fortement comme un rejet d'air au son de "FU" (les joues "chutent").

Et pour renforcer les muscles du larynx, dites énergiquement: K-G, K-G, K-G.

6. Pour activer les muscles des lèvres, gonflez les joues, rejetez l'air avec un "bang" (recueilli dans une "bande") à travers les lèvres.

Vigoureusement dites: P-B, P-B, P-B.

7. Cet exercice a pour objet la libération de la mâchoire inférieure. Il suffit d'ouvrir votre bouche, déplacez votre mâchoire sur les côtés, sentez la liberté de ce mouvement. Faites-le en face d'un miroir jusqu'à ce que vous sentiez une légère fatigue. La mâchoire inférieure doit être libre, mais pas entrouverte. Une mâchoire inférieure lourd heurte au larynx, fait le son perdre sa forme et rend l'articulation exagérée.

8. Les mâchoires ne doivent pas être serrées. Tapez sur les petites dents de devant vite, comme dans la fièvre. Pour éviter de créer de nouvelles constrictions pendant que vous faites les exercices, contrôlez vous-même à l'aide d'un miroir. Votre visage (le front, les sourcils, les yeux) doit être facile, sans grimaces de la douleur, le stress et l'effort. Prenez l'habitude de regarder votre visage. Sûr de ces tâches choisissez celle qui vous faîtes des difficultés. Notez que si dans le travail sur la respiration il y a une condition sine qua non - l'absence de fatigue, dans le développement de l'activité des organes d'articulation - Répétez l'opération pour une légère fatigue. Ces exercices aident à développer, améliorer votre dispositif d'articulation. Faciliter la visualisation des processus dans le miroir donne l'information à la mémoire et de l'imagination.

9. Prenez n'importe quel poème ou quelque chose de prose que vous connaissez par cœur. Lisez-le pour vous-même dans le miroir. Regardez votre visage, la bouche, les yeux lors de la lecture. Ecoutez le son de la voix. Critères d'évaluation - la perception esthétique, le naturel et l'harmonie dans tous les aspects, le confort, physique et psychologique. Il y a une règle: avant de parler n'importe quelle phrase, son, assurez-vous de prendre votre souffle et l'orienter vers les racines des dents supérieures, au palais dur. Tous les sons doivent être soutenus par le souffle et chantés dans la position, il est une condition de la vie, même pour le langage courant.

10. Travaillez sur vos compétences de prendre haleine avant chaque nouvelle phrase. En lisant un poème ou un passage, délibérément reprenez haleine avant chaque phrase. Prenez-le du mieux que vous puissiez, mais assurez-vous de le prendre, de s'habituer à prendre conscience, ne l'oubliez pas, parce que la respiration est nécessaire pour le son de la voix, et comme un moyen d'expression, elle devrait être prise non seulement au début d'une phrase, mais aussi avec la ponctuation. (Ceci s'applique aux œuvres littéraires aussi qu'aux textes musicaux). Soyez attentifs que le souffle n'est pas bruyant, car tous les sons supplémentaires interférent à percevoir le texte. Retenez deux règles:

1) Au début de la phrase les lèvres doit être légèrement ouvertes, afin de ne pas retarder avec le début du son, ne pas produire de tons supplementaires (OUA, OUE, OUO) et ne pas "claquer ses lèvres".

2) Fermez la bouche après la fin du son, sinon vous "mangez" et le son "M" est entendu dans la fin d'une phrase.

11. Notez-vous pour quelle la façon de prononciation, forte ou faible, vous avez besoin de plus de respiration. Je suis convaincu, vous comprendrez immédiatement que la prononciation haute demande plus d'air (l'inhalation à fond), et une calme demandera moins de volume de la respiration, mais un plus grand contrôle sur sa respiration, concentration, activité. La parole basse doit aussi être entendue par votre futur public.

12. Lisez un poème ou prose, en exagérant le texte. C'est un bon exercice pour votre appareil.

Exagération retiré - l'activité reste. Une prononciation exagérée en classe - dans la salle retentit claire, brillante, mais la prononciation exagérée ne devrait pas provoquer de tension dans la mâchoire, la gorge, la langue, les lèvres. Vous devez toujours vous rappeler que les consonnes doivent être prononcées activement, facilement et avec précision. Elles ne doivent pas casser le flux des voyelles, qui se transforment l'une dans l'autre. Pondération et l'intégration de consonnes donne l'appareil une constriction. La recommandation est très douteuse de prononcer les consonnes de façon "dix fois" plus exagéré dans la prononciation des consonnes, en particulier dans le chant.

13. Pour travailler sur la manière de prononcer les voyelles par le flux régulier (continuité), et une claire et instante prononciation des consonnes dans ce flux, il est nécessaire de lire un poème avec seulement les voyelles:

O, voile subtile, toute seule, toute blonde,

O-wa-y-i-u-ϑ-u-õ

Écouter ce beau ruisseau de voyelles. Puis "collez" y les consonnes rapides, précises et légères, en essayant de ne pas perturber la douceur et la beauté du flux des voyelles. On doit veiller à ce que la parole reste dans la position proche (sur les dents), le larynx est libre, la respiration - active. Le même exercice doit être fait avant de chanter et fonctionne non seulement avec le texte littéraire, mais aussi avec la musique. Le chant sur certaines voyelles donne une bonne cantilène.

14. Très bon pour formation sont les virelangues. Lisez les d'abord lentement, progressivement accélérez le rythme, avec l'amélioration réussie. Suivez le rythme de la prononciation. N'oubliez pas le rythme, de la diction.

1. Ces six chauds chocolats-ci sont-ils aussi chauds quand ces six chocolats-là font leurs show?

2. As-tu vu le ver vert vers le verre en verre vert ?

3. Je veux et j'exige d'exquises excuses !

4. J'mouille mes coudes, mes coudes mouillent, est-c'-que j'mouille mes coudes ?

5. Six fûts six caisses, le doigt dans le trou du fût, la main entre les caisses.

6. Dis-moi, petit pot de beurre, quand te dé-petit-pot-de-beurreriseras-tu ?

- Gros pot rond de beurre, je me dé-petit-pot-de-beurreriserai quand tous les petits pots de beurre se dé-petit-pot-de-beurreriseront. Et auront dégros-pots-rond-de-beurrerisé tous les gros pots ronds de beurre.

7.Il était une fois,

Une marchande de foie,

Qui vendait du foie,

Dans la ville de Foix.

Elle se dit ma foi,

C'est la première fois

Et la dernière fois,

Que je vends du foie,

Dans la ville de Foix.

15. Prononciation lente conduit à des retards du tempo, en particulier dans le chant.

16. Si vous n'arrivez pas à bien prononcer certains sons, prenez n'importe quel dictionnaire, ouvrez-le à la lettre qui est difficile de prononcer et, lentement, lisez tous les mots dans la rangée, en écoutant le ton qui est difficile pour vous. Plusieurs modifications contrôlées changent la situation pour le bien. Vous pouvez utiliser en ce travail un magnétophone. Dictionnaire permet de ne pas dépenser l'attention sur la création de mots avec la lettre (le son) souhaitée.

17. Pour le développement de qualités acoustiques et du timbre, il faut développer les muscles du pharynx, de la langue, identifier les propriétés de résonance de l'organisme. Prononcez sans son A-È-O, essayez d'ouvrir la cavité de la gorge plus large, et pas la bouche. Répétez le 10 fois.

Après tous ces conseils et les exercices on peut résumer:

a) Dans le travail avec l'appareil articulatoire il est important d'avoir le contrôle conscient, de l'attention.

b) Il est important de travailler avec un miroir.

c) En travaillant sur la "liberté active" on doit être très exigeant, pour ne pas manquer aucune faute comme des "bouche tordue", "sourcils froncés" ou "yeux exorbités".

d) L'appareil articulatoire nécessite dans le processus de formation de nombreuses répétitions de mouvements maladroites jusqu'à la sensation de confort. N'ayez pas peur de la fatigue musculaire, mais évitez de nouvelles constrictions.

d) Il est important et utile d'écouter des enregistrements de bonnes performances, comme la perception auditive améliore les sensations musculaires.

Les grands professeurs de chant ont toujours prêté attention au fait que les voyelles sont les "porteurs" du son vocal, elles prennent quasiment toute la durée du son prononcé. "Les consonnes sont prononcés le plus rapidement possible". C'est là que réside l'un des secrets de la cantilène. "Les voyelles sont comme une coquille, qui couvre le son dans le chant, de sorte que la formation de la voix le chant commence avec la formation des voyelles vocales. Ces sons aident de développer toutes les qualités vocales majeures. Une correcte formation vocale des voyelles détermine la valeur artistique de la voix chantée" (S. Yudin).

<