1.4.3 L'attaque du son

Dans l'art vocal attaque (anglais: attaque - une offensive) c'est le commencement de son, c'est à dire le moment initial de l'interaction des cordes vocales et de respiration.

Les types suivants de l'attaque du son:

- très forte (explosive) - une forte poussée de l'air sous-glottique provoque la contraction des cordes vocales plis dense et plus profonde;

- solide - air sous-glottique sous la pression excessive passe à travers les cordes vocales bien fermées et les fait vibrer avec plus de leur masse;

- douce - une contraction relativement légère des cordes vocales au moment du son;

- très douce (aspirée) qui se produit lorsque la fermeture incomplète des cordes vocales, entre lesquels il y a une partie de l'air.

La seule variation de l'attaque du son n'existe pas et ne peut pas exister, car il y a plusieurs façons de commencer le son, dictés par l'œuvre que vous interprétez. Cependant, l'attaque forte est elle-même nocive pour la voix et elle doit être utilisée, le moins possible, avec beaucoup de prudence. Parfois, elle est nécessaire dans les rôles émotionnels aux opéras russes et des pièces dramatiques, surtout dans les opéras de vérisme (Leoncavallo, Puccini, Mascagni, Giordano etc.), mais le chanteur doit être capable d'appliquer cette manière sans endommager la voix. Dans tous les cas l'attaque du son doit être souple, sans aucune pression. Bien sûr, cela ne doit pas être confondu avec un son faible a cause de maladie ou de manque de tonus en chantant. On ne peut pas également confondre la manière saccadée avec l'attaque forte car ce sont des techniques différentes. Il est très important de commencer exactement et de chanter les notes données, c'est la pureté de l'intonation. Beaucoup de chanteurs, et pas seulement des amateurs et des étudiants, mais aussi des professionnels ont le pécher du ton "impur", inexactes. Voici trois cas principaux de l'intonation imprécise:

1) La note bien prise "glisse" vers le haut ou vers le bas, généralement vers le bas.

2) La note est prise impurement dès le début.

3) Le chanteur ne produit pas directement la note juste, mais il touche d'abord légèrement les autres notes comme dans une sorte d'appoggiatures ou d'un rapide "approche".

Dès le commencement de formation vocale il faut combattre avec l'intonation "sale". L'intonation imprécise est plus fréquente dans les hautes notes, de sorte que vous devez d'abord obtenir l'exactitude du son dans le milieu de votre ampleur de la voix, en élargissant cette partie progressivement. Souvent, un son inexact est le résultat d'une forçage, et il disparait immédiatement lorsque vous retirez le dernier. Parfois, il est le résultat d'une vocalisation faible. Dans tous les cas, il faut d'abord définir la cause et puis choisir des moyens pour résoudre le problème.

Mais il faut toujours être prêt à produire un son clair dans le larynx lui-même et à avoir le contrôle de soi. Un grand rôle dans la stabilité du son jouent la formation adéquate du son aussi que l'ajustage de l'appareil vocal.

<