1.4.2 L'appareil articulatoire, la diction

L'appareil articulatoire fait partie de l'appareil vocal, forme des sons de la parole, et les organes qu'il inclut sont les organes d'articulation. Le travail de ces organes, qui vise à la création de sons de la parole (voyelles, consonnes) s'appelle articulation.

L'appareil articulatoire comprend: la bouche (les joues, les lèvres, les dents, la langue, la mâchoire, le palais), le pharynx, le larynx. Nous devons nous rappeler que la bouche est très importante en tant qu'un résonateur important (résonateur mobile), de "l'architecture" duquel dépend la qualité du son.

La première condition de l'appareil articulatoire est le naturel et l'activité. Même Caruso disait: "C'est un mauvais chanteur qui pense à chanter avec sa mâchoire serrée".

L'intensité et la cohérence des organes articulatoires déterminent la qualité de la prononciation des sons dans la parole, son intelligibilité, ou la diction. A l'inverse, la faiblesse de l'articulation est la cause d'une mauvaise diction.

La bouche du chanteur doit être libre, esthétique, cela dépend des mâchoires, de la langue, des lèvres. L'ouverture de la bouche chorale contribue à une correcte position de la langue, du pharynx, du larynx et à un bon "ajustage" de l'appareil vocal. La mâchoire inférieure serrée empêche d'ouvrir la bouche, et à travers de l'os hyoïde cette constriction force la gorge en haut, ce qui peut provoquer une surtension de la langue, elle étant l'articulateur principal de voyelles. La position de la langue change la forme du résonateur oral et affecte le timbre. La mâchoire inférieure doit être libre, pas serrée, passive. Etant passive, elle ne devrait pas être entièrement inclinable vers le bas, heurter le larynx. Elle doit être tenu par les muscles des joues et des lèvres, les lèvres elles-mêmes, prononçant les consonnes activement.

Les lèvres sont impliquées dans la formation des voyelles finales, elles sont les façonneurs principaux de consonnes labiales. La position des lèvres affecte le son pendant chant. Un sourire aide à alléger le timbre. "Les lèvres doivent être posées sur les dents," - disait K.Garsia.

Le voile du palais joue le rôle essentiel dans la phonation, sa position affecte significativement les propriétés résonatrices du canal oropharyngé, la forme du canal oropharyngé. Les chercheurs indiquent le lien avec le larynx et le nasopharynx, ce qui affecte la couleur du son. Pour ces raisons, le voile du palais doit être constamment actif dansle chant.

<